associationcanadiennedesataxiesfamiliale

questions au sujet de cette maladie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un bel exemple...

Aller en bas 
AuteurMessage
O'Daïko

avatar

Nombre de messages : 1494
Age : 61
Localisation : Blainville, Québec
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Un bel exemple...   Mar 29 Mai - 5:39

Une femme amputée de trois membres bientôt pédiatre

Associated Press

Los Angeles

Une femme qui a perdu ses deux jambes et un bras lorsqu'elle était enfant est sur le point de devenir pédiatre.



Trois fois amputée à l'âge de 8 ans, à la suite d'une méningite bactérienne, l'Américaine Kellie Lim va obtenir son diplôme de l'école de médecine d'UCLÀ vendredi et envisage de se consacrer aux allergies et aux maladies infectieuses infantiles.

À 26 ans, cette femme originaire du Michigan ne porte pas de prothèse de bras et réussit à réaliser avec un seul bras la plupart des gestes médicaux, notamment les injections et les prises de sang. Elle marche sur deux jambes prothétiques.

«Le simple fait d'avoir été aussi malade et de savoir à quel point cela peut être dévastateur, pas seulement pour moi mais pour ma famille, me donne un point de vue que d'autres personnes n'ont pas forcément», a commenté Kellie Lim.

Élevée dans une banlieue de Detroit par une mère aveugle, Lim a vécu en chaise roulante pendant des années et subi un traitement douloureux après qu'un choc septique a touché ses membres et trois phalanges de la main qui lui reste.

Récemment, en consultant le dossier médical de son enfance, Lim a appris que les médecins lui avaient donné 15% de chance de survivre à sa méningite. Cinq mois seulement après ses amputations, Lim est retournée à l'école. Droitière, elle a appris à écrire de la main gauche. «Je déteste échouer», a-t-elle confié. «C'est une des choses les plus enracinées en moi.»

Ses professeurs, tout comme ses amis étudiants, disent qu'elle dégage un tel calme, qu'eux et les patients en oublient son handicap. «On remarque très vite qu'il lui manque un bras. Mais au bout de cinq minutes, elle est tellement à l'aise et compétente qu'on la prend à sa juste valeur.»

Source:




O'Daïko

Quelque chose qui fonctionne mal est souvent bien pire que quelque chose qui ne fonctionne pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un bel exemple...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fonte des glaciers, un exemple :Le Steingletscher
» Fonte des glacier: Exemple, Le Steingletscher
» Un exemple de dynamique chaotique : triptique espace-vitesse-densité
» Philosophie – exemple : Contacteurs à mercure
» Cherche exemple allitération HYPER urgent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
associationcanadiennedesataxiesfamiliale :: Votre 1ère catégorie :: Aspect psychologique de l'ataxie-
Sauter vers: