associationcanadiennedesataxiesfamiliale

questions au sujet de cette maladie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le goût dans les gènes

Aller en bas 
AuteurMessage
O'Daïko

O'Daïko

Nombre de messages : 1494
Age : 62
Localisation : Blainville, Québec
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Le goût dans les gènes   Dim 28 Oct - 12:12

Citation :
Stéphanie Bérubé

La Presse

Montréal

Il y a peut-être une explication génétique derrière votre dent sucrée. Une importante étude britannique vient de démontrer que les préférences alimentaires sont guidées par certains gènes. Particulièrement pour des goûts très prononcés, l'ail ou le café par exemple.


«Depuis très longtemps, nous croyions que notre éducation et notre environnement social déterminaient ce que nous aimons manger, explique le professeur Tim Spector du Kings College de Londres. Notre étude démontre que notre bagage génétique influence le plus souvent nos habitudes alimentaires.»

Jumeaux

Le scientifique dirige le plus grand laboratoire de jumeaux d'Angleterre. Son unité de recherche des jumeaux a été fondée en 1993. Pour cette étude, il a travaillé avec 3262 jumelles âgées de 18 à 79 ans. Leurs menus ont été scrutés à la loupe par les experts.

Toutes les participantes étaient jumelles, mais elles n'avaient pas toutes une soeur identique. C'est ce qui a permis de comparer les préférences d'individus ayant le même milieu social et les mêmes gènes à d'autres qui avaient aussi un milieu de vie et un parcours comparables, mais pas entièrement le même curriculum génétique. Ces jumelles dites «bivitellines», ou non identiques, n'ont que la moitié de leurs gènes en commun.

L'étude a montré que les jumelles identiques avaient fréquemment les mêmes préférences alimentaires; les autres, moins.

Influence génétique

«Dans le cas de l'ail, 46% des gens qui en mangent le font à cause d'influence génétique et c'est un cas parmi tant d'autres», explique Victoria Vasquez, du groupe de recherche britannique qui a évalué 131 aliments différents, des frites à la pizza, du vin au thé. Plus le «coefficient génétique» d'un aliment est élevé, plus sa popularité est susceptible d'être expliquée par des raisons génétiques. Plus il est faible, plus les autres facteurs sont déterminants, comme la famille ou l'environnement en général.

L'ail, la viande rouge, le café ainsi que les fruits et légumes seraient particulièrement liés à des facteurs génétiques pour des raisons que le groupe de recherche n'a pas établies.



O'Daïko

Quelque chose qui fonctionne mal est souvent bien pire que quelque chose qui ne fonctionne pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le goût dans les gènes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le gène de Dieu existe-t-il ?
» Hiroshima dans les gènes
» Gènes Extraterrestre dans l'ADN humain !
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Dispositif à action direct dans le logement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
associationcanadiennedesataxiesfamiliale :: Votre 1ère catégorie :: Divers-
Sauter vers: