associationcanadiennedesataxiesfamiliale

questions au sujet de cette maladie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Logement - Handicapés Un bain par semaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
O'Daïko

avatar

Nombre de messages : 1494
Age : 61
Localisation : Blainville, Québec
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Logement - Handicapés Un bain par semaine   Mar 9 Sep - 1:31

Citation :
Logement - Handicapés
Un bain par semaine


Deux personnes à mobilité réduite dénoncent les conditions «inacceptables» et «décourageantes» dans lesquelles elles vivent. Depuis un an, elles ne se lavent qu'une fois par semaine... si elles sont chanceuses.

Lucille Caron et Normand Tremblay habitent un logement non adapté à Longueuil.

La salle de bains est si petite qu'un seul des deux peut y pénétrer à la fois, et encore, il doit choisir d'y entrer en avançant ou en reculant.

«Nous ne pouvons prendre de douche ou de bain, ce qui nous fait cruellement défaut avec les journées chaudes, humides et collantes de l'été», déplore la femme de 57 ans.

«Nous pouvons aller nous laver dans un CHSLD le mercredi entre 13h30 et 15 heures. Sinon, tu dois oublier ton bain. Ça m'est arrivé de ne pouvoir me laver une semaine parce que j'étais malade le mercredi du bain», raconte avec consternation l'homme de 53 ans.

Le propriétaire refuse

Désespérés par ce manque d'hygiène, ils ont découvert que l'appareil Ergolift-Wall leur permettrait de se laver à domicile.

Le hic, c'est que ce lève-personne mural se vend 3 000 $, somme que les deux colocataires ne possèdent pas.

«Nous vivons de prestations de l'aide sociale. Nous recevons 900 $ par mois chacun et notre loyer est de 677 $. Nous habitons le même logement pour réduire les coûts.»

Le gestionnaire de l'immeuble, le Groupe Mercille, pourrait leur faciliter la vie.» Si notre propriétaire signait le formulaire du programme d'adaptation au domicile, nous pourrions obtenir l'appareil. Mais il refuse de signer, car il ne veut pas que ça devienne un logement pour personnes handicapées», dénonce M. Tremblay.

«C'est de la discrimination, surtout que six vis dans le mur suffisent pour installer l'appareil», renchérit avec colère Mme Caron.

Les droits de la personne

Mme Caron habite ce logement depuis 1996.» Je savais que le logement n'était pas adapté, mais avant je pouvais me laver seule, ce qui n'est plus le cas.»

Déterminés, ils ont contacté la Commission des droits de la personne.» On nous a conseillé d'écrire une lettre recommandée au président du Groupe Mercille avec une date limite pour effectuer les travaux. Ce que nous vivons est contraire à la Charte des droits de la personne», dit Mme Caron.

Malgré nos nombreux appels au Groupe Mercille, à Longueuil, personne n'a été en mesure de répondre à nos questions.


Citation :
Logement social
Bientôt une bonne nouvelle


Confinés dans un appartement inadéquat, Lucille Caron et Normand Tremblay attendent depuis six ans dans leurs fauteuils roulants d'obtenir une place dans un logement social. La Société d'habitation du Québec, informée par Le Journal de Montréal, a dit être outrée par cette situation et a assuré que le dossier sera réglé sous peu.

«À Longueuil, plus de 200 logements du genre se libèrent chaque année. Les nouveaux arrivants sont sélectionnés selon une grille de pointage; les personnes à mobilité réduite obtiennent plus de points et devraient être les premières choisies, peu importe leur âge.

«Je suis surpris de ce cas et je vous assure que ces gens devraient trouver une place prochainement», a livré André Fillion, vice-président aux affaires publiques de la Société.

Mme Caron et M. Tremblay se réjouissent de cette bonne nouvelle, mais espèrent que l'on tiendra compte de leurs besoins. «Nous ne pouvons déménager loin des services. Nous n'avons pas les moyens de payer un abonnement pour le transport adapté qui est de 76 $ par mois», indique M. Tremblay.

«Nous aimerions rester dans le Vieux-Longueuil. Il y a des logements sociaux dans ce secteur et les services sont à proximité», conclut Mme Caron.




O'Daïko
Quelque chose qui fonctionne mal est souvent bien pire que quelque chose qui ne fonctionne pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
csailor

avatar

Nombre de messages : 1152
Age : 52
Localisation : Saguenay,Quebec,Canada
Date d'inscription : 24/04/2007

MessageSujet: Re: Logement - Handicapés Un bain par semaine   Jeu 11 Sep - 2:22

[b]677$ pour un 4 et demi.....icitte,la même chose est 400$ avec beaucoup plus de service pour les handicapés qu'a Montreal,

mais ma première réaction à ce texte est qu'un jour sans bain ou douche,je gtrouve cela dur,je ne peut pas m'imaginer ,une semaine!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pages.videotron.com/csailor/
 
Logement - Handicapés Un bain par semaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dijon - Cherche un/une aide à la correction pour enseignant handicapé (AVS ou AED temps partiel ou étudiant/chomeur)
» Dispositif à action direct dans le logement
» Pardonner 70 fois 7 fois (Mardi 3ème semaine du Carême)
» Françoise Pédeau, missionnaire au Burkina Faso depuis près de vingt ans, responsable d'un centre d'accueil pour enfants handicapés dans la région est du pays
» Planifiez vous vos repas pour la semaine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
associationcanadiennedesataxiesfamiliale :: Votre 1ère catégorie :: Divers-
Sauter vers: